Accueil > A LA UNE > ELU-E-S PCF ET FDG > POINT DE VUE > VIE DE LA SECTION
 

L'agenda national

Voeux de Pierre Laurent aux personnalités

Par Pierre Laurent, le 17 January 2011

Pierre Laurent présentera ses voeux aux personnalités le lundi 17 janvier, au siège du Parti Communiste Français.

    Solidarité avec Stéphane Hessel

    le 18 January 2011

     

    Solidarité avec Stéphane Hessel et avec toutes les personnes attaquées et illégitimement poursuit avec le peuple palestinien et d'engagement actif contre la colonisation israélienne.

      Manifestation unitaire sur l'école à Paris

      le 18 January 2011

       

       Refusons le budget de pénurie de l’Éducation nationale !

      Forum : "Notre industrie a de l'avenir"

      Par Pierre Laurent, le 31 January 2011

      Forum :

      Pierre Laurent en visite en Loire-Atlantique le 3 Février pour soutenir les candidats communistes aux cantonales, rencontrer des salariés de l'industrie sur leur lieu de travail et participer à un forum sur le programme populaire et partagé à Saint-Nazaire (bassin d'emploi durement touché par la crise mais disposant de plusieurs fleurons industriels: le 4éme port de France, Airbus, les chantiers STX, dernier chantier naval civil de France...) sur le thème "Notre industrie a de l'avenir".

      Au programme de sa journée

      • Jeudi Midi: Nantes, rencontre avec les candidats de l'agglomération et des militants d'entreprises politiques et syndicaux (Territoriaux, EDF, Cheminots, La Poste, Industrie Auto, Portuaires...)
      • Apres midi: Visite du terminal méthanier de Montoir (le plus grand d'Europe) du grand port maritime Nantes-Saint Nazaire (4éme port de france) et rencontre avec les travailleurs portuaires en lutte pour la reconnaissance de la pénibilité de leur travail.
      • 17H00: Le secrétaire national du PCF dérange aux chantiers navals. Après avoir accueilli Nicolas Sarkozy (l’état est actionnaire à33% des chantiers de saint-nazaire) le 25 Janvier, pour la deuxième fois en 6 mois, la direction des chantiers refuse à Pierre Laurent l’accès au site. Pierre Laurent rencontrera les salariés des chantiers sur le terre plein de Penhoët devant le Rugby bar et tiendra un point presse à 17H30.
      • 20H00: Forum "Notre industrie a de l'avenir".(programme populaire et partagé etc... je te fais suivre le tract dans un second mail)
       
       
       

      Communiqué du Front de Gauche 29 du lundi 3 juin 2013

      Le Front de Gauche exprime sa solidarité aux salariés de GAD
      et les soutient dans leur lutte pour conserver les emplois.
      " La fermeture de l'abattoir de Gad Lampaul-Guimiliau serait une catastrophe irréparable pour beaucoup des 850 salariés et leurs familles
      ainsi que pour toute les régions de Landivisiau et de Morlaix qui se trouvent déjà dans des situations économiques difficiles.  
       
      Il semble d'ores et déjà acquis que la  CECAB est prête à sacrifier le site de Lampaul-Guimiliau en gardant uniquement son abattoir de Josselin.
      Cela fait beaucoup après la fermeture annoncée de Boutet-Nicolas à Rosporden.
      C'est d'autant plus inadmissible que la CECAB en difficulté financière a refusé l'offre de reprise du groupe Intermarché il y a quelques mois.
       
      Voilà l'indifférence avec laquelle sont payés des ouvriers qui ont donné toute une partie de leur vie pour cette entreprise, avec des bas salaires et des conditions de travail extrêmement dures!
      Stephane Le Foll et le gouvernement, rivés à leur doctrine de la non-intervention, semblent s'en laver les mains et laisser faire cette casse généralisée dans l'agro-alimentaire breton.
      Les représentants des salariés qu'ils ont rencontrés n'ont pas été écoutés: ce n'est pas acceptable.
       
      Pour éviter la désindustrialisation de la Bretagne et son entrée dans l'enfer du chômage de masse, des solutions existent pourtant. 
      Lutter contre la mise en concurrence des salariés et le dumping social organisé à l'échelle européenne par des traités et des politiques ultra-libérales.
      Dissuader les éleveurs bretons qui vendent leurs porcs à des abattoirs du nord de l'Allemagne travaillant avec de la main d'oeuvre étrangère sous-payée alors que nos abattoirs travaillent en sous-régime.
      Garantir aux éleveurs et aux abattoirs des marges supérieures en contrôlant les prétentions de la grande distribution qui abuse de sa position dominante.
      Faire passer des entreprises garantes de notre souveraineté alimentaire dans le domaine public en confiant leur gestion aux salariés avec des impératifs d'intérêt général concernant la qualité de l'alimentation, la préservation de l'environnement et d'une agriculture à taille humaine.  
      Si on ne veut pas que la désespérance sociale gagne du terrain dans notre région,
      il faut absolument que l’État et la Région prennent leurs responsabilités et ne prétextent pas l'impuissance
      en laissant les logiques de marché saccager des milliers d'emplois et de vies humaines". 
       
      Lundi 3 juin 2013

      Il y a actuellement 0 réactions

      Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.